Kit PCR Détection d’OGM « naturels »

Réf : 117262
Jeulin
Les points forts
  • Transfert horizontal de gène

  • TP complet de l’extraction à l’électrophorèse

  • Aucun danger

  • Conception Jeulin

    Conception Jeulin

  • Fabrication Jeulin

    Fabrication Jeulin

  • SVT

    SVT

  • Lycée

    Lycée

  • Supérieur

    Supérieur

119,17 € 143,00 €
- +
En stock

Pour créer des OGM en laboratoire (insertion de séquences d’ADN exogènes dans un génome cible), les scientifiques utilisent la technique du vecteur de gène qui repose sur la capacité de certaines bactéries type agrobacterium à transférer du matériel génétique. Ce procédé reprend in vitro un phénomène qui se déroule fréquemment dans la nature. En 2019, des chercheurs de l’IBMP ont mis en évidence l’existence de nombreuses plantes transgéniques à l’état naturel et que ce phénomène avait été plus fréquent au cours de l’évolution des plantes.

Ce TP propose de détecter par PCR dans le génome de l’arachide, une séquence ADN héritée naturellement d’agrobactérium. Cette présence témoigne d’un transfert génétique horizontal passé au cours de l'évolution.
L'expérience est réalisée en 3 temps : extraction/purification de l'échantillon (cacahuètes du commerce non cuites), amplification par PCR et électrophorèse sur gel d'agarose.

Objectifs :
identifier la présence ou l'absence d'un gène d’agrobactérium, complété par l’analyse des séquences à l’aide d‘un logiciel de génétique.

Articles de référence :
Matveeva, T.V., Otten, L. Widespread occurrence of natural genetic transformation of plants by Agrobacterium. Plant Mol Biol 101, 415–437 (2019). https://doi.org/10.1007/s11103-019-00913-y
Edern Appéré, En produisant des OGM on ne fait qu'imiter la nature. Université de Strasbourg (2020)

Durée du TP : 2 séances de 60 minutes
Format pour 20 élèves
Conservation : 12 mois à -20 °C

Composition : microtubes PCR, amorces, réactifs PCR prêt à l'emploi, échantillons de cacahuète, échelle de poids moléculaire

Thématiques PCR